A Marseille, Fabien Roussel (PCF) présente sa caravane d'été, pour la présidentielle

·2 min de lecture
le candidat du parti communiste à la présidentielle Fabien Roussel à Paris, le 25 mai 2021

Plus de 4.000 km et 43 villes: le candidat du parti communiste à la présidentielle Fabien Roussel a lancé mardi à Marseille sa caravane d'été intitulée "les Jours heureux", pour diffuser ses propositions de "réformes populaires et positives" pour 2022.

Sur le parc Mistral de l'Estaque, dans le 16e arrondissement de Marseille, le candidat PCF et les militants locaux ont inauguré cette caravane d'été qui va parcourir tout le littoral pendant sept semaines, dans 23 départements et 43 villes, de Nice jusqu'à Malo-les-Bains (Nord), à la rencontre des vacanciers, des habitants et des saisonniers.

Sur le camion aux couleurs flashy rouge, mauve, rose, jaune, s'affiche la tête du numéro 1 du PCF. Autour, des transats, des jeux, des tables et des chaises, soulignent sa volonté de présenter ses propositions pour l'élection présidentielle "de manière ludique".

Des jeux, des cartes postales à envoyer au président Emmanuel Macron sont à disposition, ainsi qu'un carnet de vacances qui permet de savoir "si on est communiste", des accessoires de la campagne comme des préservatifs, des stylos ou des mugs, une gazette et des tablettes numériques pour découvrir les propositions du candidat.

"On a voulu une caravane festive, colorée. On a envie de parler de bonheur, de réformes populaires et festives", poursuit le candidat, qui défend la retraite à 60 ans à taux plein, un "pacte pour la jeunesse", la réindustrialisation, la restauration de l'ISF, l'augmentation de 20% du Smic ou encore la création de centaines de milliers d'emplois pour l'hôpital.

Après 15 ans d'absence aux élections présidentielles, Fabien Roussel a été investi en mai par le parti communiste pour mener la bataille de 2022, ce qui n'a pas ravi la France insoumise, qui espérait le voir rallier à nouveau Jean-Luc Mélenchon dès le premier tour.

La caravane passera notamment par Nice, Martigues (Bouches-du-Rhône), Nîmes, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, La Rochelle, Nantes, Rennes, Le Havre ou Le Touquet (Pas-de-Calais), "pour dire bonjour au président", selon les mots de Fabien Roussel.

caz/ib/cal

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles