Marseille : Une douzaine de postes de chasse à la glu vandalisés en une nuit

Mathilde Ceilles
·1 min de lecture

CHASSE - Les chasseurs à la glu dénoncent des destructions de postes organisées et en appellent au gouvernement au risque de « faire la police » eux-mêmes

« C’est un véritable commando, peste Eric Camoin. Ils sont plusieurs à être venus ici, faire des repérages, pour ensuite tout détruire, une nuit de pleine lune ! » Une douzaine de postes d’installations de chasse à la glu et au tir ont été saccagés en une seule nuit sur les hauteurs de Marseille et ses environs en fin de semaine dernière. Quinze jours plus tôt, des destructions similaires ont été recensées dans le Vaucluse ​et le Var. A proximité des postes détruits, des inscriptions traitant les chasseurs d’assassins ou des tags reprenant le logo du Front de libération des animaux, un groupe d’activistes des droits des animaux.

« C’est la Xeme fois que ca se passe ici s’emporte le président de l’association nationale de défenses des chasses traditionnelles à la grive, qui a convoqué la presse sur les lieux pour exprimer son « ras-le-bol ». Et d’affirmer : « Qu’on aime ou qu’on n’aime pas ces pratiques, c’est un autre débat. Je demande pas d’aimer la chasse. Chacun est libre de ses opinions. Mais à un moment donné, on ne peut pas tout se permettre, détruire comme ça. »

Une chasse qui fait débat

« La chasse(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Chasse à la glu : Un millier de chasseurs en colère manifestent à Prades, ville de Jean Castex
Chasse et préservation de la biodiversité sont-ils définitivement incompatibles ?
Le Conseil d'Etat suspend la chasse à la tourterelle des bois