Un détenu des Baumettes s’évade en sautant par la fenêtre d'un hôpital

·2 min de lecture
Un détenu des Baumettes s'est échappé au cours d'un examen médical

Un jeune homme de 22 ans, incarcéré à la prison des Baumettes, à Marseille, est activement recherché par la police. Il s’est enfui à l’occasion d’un examen médical faisant suite à une fausse tentative de suicide.

Évasion digne d’un scénario hollywoodien à l’hôpital Nord de Marseille. Un jeune détenu de 22 ans s’est échappé par la fenêtre des urgences après avoir passé un examen psychologique, rapporte Le Parisien relayant une information de La Provence. Il était examiné suite à une fausse tentative de suicide par le feu dans sa cellule.

Il est déjà tard ce mercredi lorsqu’un petit incendie se déclare au sein de la prison des Baumettes, à Marseille. Malgré la faible taille du foyer, les pompiers interviennent et le détenu qui a allumé le feu est évacué de sa cellule. Bien qu’il s’agisse probablement d’un simulacre de tentative de suicide, le détenu est conduit à l’hôpital Nord, l’un des principaux établissements de santé de Marseille, pour un examen psychologique de routine.

Une évasion d’une rare rapidité

Sur place, le détenu est placé dans un box d’examen classique, faute de box police. Lorsque le psychologue arrive, le jeune homme demande aux surveillants de la prison de sortir pour qu’il puisse se confier librement. Mais lorsque les deux fonctionnaires reviennent, le prisonnier a disparu. Les quelques secondes entre la sortie du soignant et l’arrivée des gardiens lui ont suffi à retirer ses menottes, s’enfuir et sauter par la fenêtre du service des urgences se trouvant au rez-de-chaussée.

La police a immédiatement lancé des recherches mais n’a pas pu retrouver le jeune homme pour l’instant. Il n’est pas considéré comme dangereux mais son évasion pose de nombreuses questions de sécurité.

Ce contenu peut également vous intéresser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles