Marseille : la basilique Notre-Dame-de-la-Garde lance un appel aux dons

À Marseille (Bouches-du-Rhône), la basilique Notre-Dame-de-la-Garde, aussi appelée la “Bonne Mère”, est un emblème qui domine la ville. Mais depuis un an, elle a été délaissée par les visiteurs : de deux millions en moyenne chaque année, à seulement la moitié en 2020. Une catastrophe pour cet édifice qui vit des dons et des achats de cierges. Le sanctuaire a vu ses recettes baisser de 700 000 euros en 2019 à 300 000 euros en 2020, soit une diminution de plus de 50%. “Nous perdons 1 700 euros par jour, donc tant que cette situation perdure, il nous est difficile d’avoir un fonctionnement normal”, explique Anne-Sophie Houzel, l’économe de la basilique. Un appel aux dons Sur les 15 salariés chargés de l’entretien de la sécurité, 12 sont en chômage partiel. Les horaires ont dû être modifiés : Notre-Dame-de-la-Garde n’ouvre désormais au public que l’après-midi en semaine. Le recteur de la basilique a dû suspendre les travaux de maintenance et de rénovation. “Tout ceci ne peut se faire que par des dons qui remontent, donc par une ouverture la plus ample du sanctuaire, un lieu qui fait partie de cette convivialité marseillaise”, estime le père Olivier Spinosa. Le monument le plus fréquenté de la ville a lancé un appel aux dons sur internet.