Marseille : une avocate retrouvée égorgée dans son cabinet

C'est le troisième crime violent cette semaine dans la cité phocéenne. Raymonde Talbot, une avocate de 65 ans, a été retrouvée morte vendredi, la gorge tranchée et prostrée derrière son bureau, dans son cabinet situé au centre-ville de Marseille, a indiqué " Le Figaro.fr ". Le corps de cette mère de famille, originaire de Corse, a été découvert par son associé.Plusieurs coups de couteauJacques Dallest, le procureur de la République a confirmé qu'il s'agissait d'un acte criminel. " Selon les premières constatations du médecin légiste, il s'agit manifestement d'un acte homicide puisqu'on retrouve un grand nombre de coups de couteau, en tous les cas d'objets tranchants, qui ont blessé mortellement la victime ", a-t-il déclaré.

Outre " la plaie très profonde à la gorge ", il a expliqué que plusieurs coups avaient été portés " sur le côté gauche, dans le dos, à la clavicule ". Le haut-magistrat en a profité pour faire part de son émotion : " Quand un avocat est tué, sans doute dans ses fonctions, c'est toute la famille judiciaire qui est blessée et choquée."Déterminer l'heure du crimeLa brigade criminelle de la police judiciaire, chargée de l'enquête, étudiait hier en fin d'après-midi les bandes vidéo des cinq caméras de la rue Saint-Ferréol où trouve l'étude de Raymonde Talbot. D'après le procureur, il faudra " reconstituer l'emploi du temps " de la victime, passer en revue " les personnes qui sont venues dans son cabinet dans la journée " afin de déterminer l'heure du crime.

" Ça peut être une personne de passage, un client, un débiteur... Toutes les pistes sont possibles ", a-t-il précisé. Et d'ajouter : " les faits se passent dans le cabinet, dans le bureau de cette avocate. Ce qui est consternant c'est que nous sommes en pleine ville, dans le quartier le plus commerçant. "

Retrouvez cet article sur elle.fr

Afghanistan : une ado égorgée pour avoir refusé de se marier
Un adolescent et un enfant cibles d'une fusillade à Marseille
Drame de Marseille : Madonna en larmes lors de son concert
>> Voir toutes les news Societe sur le site Elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.