Marseille : 18 policiers de la BAC Nord font face à la justice

C’est une histoire qui avait secoué les forces de police en septembre 2012. La police des polices avait interpellé 18 membres de la BAC Nord de Marseille (Bouches-du-Rhône). Ces derniers étaient accusés d’avoir saisi de l’argent et de la drogue à des trafiquants lors de contrôles et de s’être servis pour leurs comptes personnels. Lundi 12 avril, ils étaient présents au tribunal judiciaire de Marseille afin d’être jugés pour infraction à la législation sur les stupéfiants, les qualificatifs criminels ont été abandonnés. Ils encourent jusqu’à dix ans de prison ferme Dans cette affaire, les policiers incriminés pourraient écoper d'une peine allant jusqu’à dix ans de prison ferme. À l’époque, le Premier ministre Manuel Valls avait assuré qu’il "n’y a pas de place pour ceux qui salissent l’uniforme de la police". Lundi, comme l’explique Me Alain Lhote, avocat d’un policier révoqué, il veut "démontrer que ces accusations ne résistaient pas à l’examen et puis sortir de là la tête haute. Même si on n’est plus policier, au moins se dire que son honneur a été lavé et qu’on a été quelque part réhabilité."