Marseille : 10 000 euros de PV de stationnement pour la détentrice d’une carte d’invalidité

10 000 euros de PV pour des stationnements interdits, c’est la lourde dette qu’a accumulé une femme en situation de handicap, à Marseille (Bouches-du-Rhône). Elle est pourtant détentrice d’une carte d’invalidité, qui l’autorise à se garer gratuitement. "La seule réponse qu’on me dit, c’est ‘Monsieur, payez, et après on verra’, s’indigne Nouredine Azzouk, son fils. Mais on ne voit rien du tout ! Nous, il faut qu’on mange." Les équipes de France Télévisions ont contacté le conseiller municipal de Marseille délégué à l’espace public. "Je veux savoir les tenants et les aboutissants, parce que c’est une situation qui me parait un petit peu inadmissible", commente ce dernier. La mairie s’engage Les ennuis ont débuté avec le déploiement de voitures scannant les plaques d’immatriculation des véhicules dans les rues de la cité phocéenne. Malade, la sexagénaire ne peut déplacer régulièrement son véhicule, comme l’exige la réglementation, et sera verbalisée plus de 100 fois. Surendettée, elle se retrouve dans l’incapacité de régler ses amendes majorées. La famille prend ensuite la décision de louer un garage pour 140 euros. Un huissier de justice a également fait parvenir un courrier pour avertir d’une saisie. La mairie, qui précise n’avoir reçu aucun recours administratif préalable obligatoire, s’engage à garantir la gratuité du stationnement après vérification des éléments.