Mars serait périodiquement entourée d'anneaux depuis des milliards d'années

Laurent Sacco, Journaliste
1 / 2

Mars serait périodiquement entourée d'anneaux depuis des milliards d'années

Les anneaux de Saturne ont été les premiers anneaux planétaires découverts. C’était il y a quatre siècles et il faudra attendre la fin du XXe siècle pour que l’on fasse la découverte des anneaux des planètes géantes, notamment de Neptune par le regretté André Brahic. Les planètes rocheuses, comme Mercure ou la Terre, en sont dépourvues. La Terre se signale toutefois par l’importance de son satellite, la Lune, au point que l’on parle parfois de ces derniers comme d’un exemple de planète binaire.

Mars a aussi deux lunes mais elles sont beaucoup plus petites. On a avancé pendant un temps l’hypothèse qu’elles soient des astéroïdes capturés par la Planète rouge. Mais plusieurs des caractéristiques de Phobos et Deimos plaident pour une autre origine. En 2016, en particulier, plusieurs équipes de chercheurs, notamment celles du planétologue français Sébastien Charnoz, de l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP), avaient publié des résultats de travaux montrant que ces deux petits corps célestes pouvaient être le produit de l’accrétion de matériaux éjectés de la surface de Mars par un impacteur géant il y a plusieurs milliards d’années. Plusieurs lunes auraient même été formées à partir du disque de débris résultant de cet impact et des processus de migrations de ces lunes se seraient également produits.

Un scénario similaire a également été étudié l’année suivante par les planétologues états-uniens David Minton et Andrew Hesselbrock. Il sert de base à un nouvel article publié aujourd’hui dans Astrophysical Journal Letters par Minton en compagnie de Matija Ćuk, chercheur à l'Institut SETI, et que l’on peut consulter librement sur arXiv.

Dans leur article de 2017, publié dans Nature Geoscience, David Minton et Andrew Hesselbrock avançaient l’existence d’un cycle d’anneaux autour de Mars en se basant sur des simulations numériques. En effet, actuellement, Phobos subit des forces de marée de la part de Mars dont il se rapproche. D’après les calculs des deux...

> Lire la suite sur Futura