Mars : pourquoi l’homme n’y vivra sûrement jamais ?

Nous ne vivrons pas sur Mars. Telle est l’idée de l’ouvrage Nous ne vivrons pas sur Mars, ni ailleurs, co-signé par l’astrophysicienne Sylvia Ekstrom avec son époux, Javier G. Nombela. Malgré tous les moyens, le rover Perseverance et les technologies déployées massivement par les Européens et les Américains, Sylvia Ekstrom rappelle dans son livre les conditions extrêmement difficiles et extrêmes tout court d’une colonisation ou d’une installation de l’homme sur la planète rouge. "Il ne faut pas confondre vivre et survivre" "Je pense qu’il faut faire très attention à ne pas confondre vivre et survivre. Mars n’est pas une planète habitable, on peut éventuellement y survivre si tout va bien, mais y vivre n’est pas possible", explique l’astrophysicienne. "On est obligé de créer des bulles d’habitabilité pour essayer de soutenir la vie humaine, mais c’est quelque chose de très compliqué et de très coûteux." Évoquant l’atterrissage du rover Perseverance, Sylvia Ekstrom affirme : "Envoyer des robots c’est parfait, ils sont capables de faire des choses incroyables pour nous donner des informations, et essayer de savoir si oui ou non elle a pu voir émerger la vie dans sa toute jeunesse. Mais mars n'est plus habitable depuis très longtemps."