Mars : le nouveau terrain de jeu et de folie des milliardaires

Elon Musk, le patron de SpaceX et Tesla, Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, tout comme l'entrepreneur Richard Brandson ou encore Larry Page, co-fondateur de Google, sont persuadés que l’avenir de l’Humanité se situe dans l'espace. Elon Musk est devenu le premier patron d’une entreprise privée à envoyer des hommes, et même les astronautes de la Nasa, dans l’espace. Ses yeux et sa fortune de 190 milliards de dollars sont rivés vers Mars. "Il est important que l’Humanité deviennent une espèce mutliplanètes, un futur où nous devenons une civilisation à la conquête des étoiles est plus excitant que de rester à jamais sur notre seule Terre jusqu’à notre extinction inévitable", a-t-il lancé. Un vol habité sur Mars en 2026 ? Son nouveau vaisseau, l’imposant Starship, qui pourrait envoyer 100 passagers dans l’espace, est en phase de test au Texas, mais le dernier essai, il y a 15 jours, n’est pas concluent. Le milliardaire promet néanmoins un vol habité vers Mars dès 2026 et 1 millions de colons sur la planète rouge d’ici 2050. Pour Jean-François Clervoy, astronaute français aux trois missions spatiales, "avant d’envoyer des humains vers Mars, on doit prouver qu’on est capables d’aller sur Mars, on l’a fait, et d’en revenir". Pour lui, un vol habité direction Mars serait possible aux alentours de 2035, en restant en orbite autour de la planète rouge. "Si l’on n’est pas trop idiot, assez sage, peut-être que d’ici 2040 on connaîtra le premier voyage qui inclura le poser à la surface et le retour", conclut-il.