Mars : des marques d'un important changement climatique sous les yeux de Curiosity

En août, le rover Curiosity fêtera ses 10 ans sur Mars. Une décennie d’études au rythme lent de ses petites roues, sur les traces du passé climatique de la Planète rouge ! Malgré tout ce temps et quelques déboires techniques, Curiosity, qui porte si bien son nom, ne cesse de nous apporter de nouvelles images époustouflantes et de nouvelles données permettant de mieux comprendre l’évolution du climat de Mars.

Au cours de ces années d’exploration, le rover s’est attelé à l’ascension du mont Sharp, dont les roches stratifiées et riches en argiles témoignent du passé lacustre de la région. Mais, en arrivant vers le sommet de cette formation géologique, Curiosity a noté un changement majeur.

Une transition minéralogique témoignant d’une modification des conditions climatiques

Les strates les plus récentes témoignent en effet d’une transition climatique vers un régime beaucoup plus sec. Les argiles, qui sont des minéraux typiques d’un environnement marin ou lacustre, sont ainsi progressivement remplacées par des minéraux d’un autre type : des sulfates. Si ces deux minéraux témoignent sans conteste de la présence d’eau, c’est bien la transition de l’un à l’autre qui intéresse les scientifiques en charge de la mission puisqu’elle témoigne d’un important changement climatique et environnemental.

Ces fines strates témoignent de la présence d'anciens ruisseaux ou de petits étangs. Image prise par Curiosity le 2 juin 2022. © Nasa/JPL-Caltech/MSSS
Ces fines strates témoignent de la présence d'anciens ruisseaux ou de petits étangs. Image prise par Curiosity le 2 juin 2022. © Nasa/JPL-Caltech/MSSS

Depuis de nombreuses années, Curiosity observe en effet la présence de minéraux argileux qui indiquent que la région était occupée par un lac alimenté par de petits ruisseaux. Les argiles se déposent en effet dans des environnements stables et calmes, c’est-à-dire ne subissant pas de variations de niveau d’eau trop importantes et n’étant pas soumis à un fort courant. Mais, en arrivant au sommet, le rover montre la présence de dépôts contenant de plus en plus de sulfates, une réduction de la taille des ruisseaux et la formation de dunes...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles