Mars : d'incroyables photos des restes écrasés de la capsule de Perseverance

Décidément, nous allons de surprise en surprise avec ce petit drone de moins de deux kilos qui continue de fonctionner à merveille. Après avoir démontré sa capacité à voler en atmosphère martienne au cours de ses premiers vols – pour rappel l’atmosphère martienne est beaucoup plus ténue que la nôtre —, Ingenuity continue de voler en tant qu’éclaireur de Perseverance. Ce faisant, les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL), pilotes de la mission, bénéficient de ses images pour mieux connaître en avance la topologie du terrain que traversera le rover. Il peut ainsi avancer plus vite sans trop d’imprévus.

Magnifique prise de vue par le drone Ingenuity de la coque arrière de la capsule de descente de Perseverance, derrière se trouve le parachute. Les débris autour viennent de la capsule et témoignent de la violence de l'impact. En effet, après avoir largué l'étage de descente portant le rover, la coque s'est écrasée au sol à la vitesse de 126 km/h ! © Nasa, JPL-CalTech, Thomas Appéré
Magnifique prise de vue par le drone Ingenuity de la coque arrière de la capsule de descente de Perseverance, derrière se trouve le parachute. Les débris autour viennent de la capsule et témoignent de la violence de l'impact. En effet, après avoir largué l'étage de descente portant le rover, la coque s'est écrasée au sol à la vitesse de 126 km/h ! © Nasa, JPL-CalTech, Thomas Appéré

Perseverance a parcouru plus de 10 km dans le cratère Jezero en plus de 420 sols (journées martiennes, depuis le posé). Il semble être arrivé sur un site potentiel idéal pour découvrir des traces de vie.

Le survol de la capsule en dix images ! Tout a été fait automatiquement. © Nasa, JPL-CalTech, Thomas Appéré
Le survol de la capsule en dix images ! Tout a été fait automatiquement. © Nasa, JPL-CalTech, Thomas Appéré

Vestiges d’une descente acrobatique

Les images prises par la caméra couleur haute résolution nous font découvrir le reste de la coque arrière de la capsule de rentrée dans laquelle se trouvait Perseverance, encore attaché à l’étage de descente, aussi connu comme étant la skycrane (grue céleste qui flottait dans l’air à l’aide de rétrofusées pendant qu’elle déposait le rover). La coque apparaît dans un mauvais état. Il faut dire qu’elle a percuté le sol à 126 km/h. Sa forme, ressemblant à une soucoupe, est un héritage des toutes premières missions martiennes – Viking – de la Nasa.

Non loin derrière, on voit le parachute. Ce dernier a servi à freiner la descente de la capsule...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles