Mars : découverte de molécules organiques inédites par Curiosity

·1 min de lecture

En presque dix ans de présence sur Mars, le rover Curiosity n'a pourtant pas fini de surprendre. Une étude publiée dans Nature Astronomy le 1er novembre rapporte les résultats d'analyses menées sur des échantillons prélevés par l'astromobile en 2017. Lors de l'opération de prélèvement, les roches martiennes auraient été stockées dans un réceptacle contenant un liquide, destiné à mener des expériences nommées en anglais wet experiment (littéralement : « expérimentation mouillée »). La réaction chimique induite aurait permis d'observer la présence de molécules organiques contenues dans les échantillons.

Deux nouveaux types de molécules organiques

Arrivé dans le cratère Gale en août 2012, Curiosity s'est immédiatement lancé dans la recherche de traces de vie passée, neuf ans avant Perseverance et Zhurong. Par le biais d'études chimiques, physiques et géologiques, le rover avait pour tâche de détecter ces biosignatures. En 2018, des roches sédimentaires prélevées dans le cratère avaient été entreposées dans l'instrument Sample Analysis at Mars (SAM) afin d'analyser leurs compositions. Certaines roches contenaient ainsi plusieurs molécules telles que du carbone, du sulfure, du benzène ou encore du thiophène. Cette découverte avait alors suscité l'intérêt de la communauté scientifique, pointant vers de possibles biosignatures.

L'instrument SAM, inséré dans le « ventre » de Curiosity, permettant de mener diverses expériences sur les échantillons prélevés. © Nasa, JPL-Caltech
L'instrument SAM, inséré dans le « ventre » de Curiosity, permettant de mener diverses expériences sur les échantillons prélevés. © Nasa, JPL-Caltech

En 2017, Curioisity connaissait un dysfonctionnement lors d'une opération de prélèvement de sables dans les dunes de Bagnold. Les ingénieurs ont donc sciemment disposé les échantillons dans des tubes contenant un agent liquide nommé N-methyl-N-(trimethylsilyl)trifluoroacetamid, ce dernier permettant ainsi de mener des analyses chimiques lorsque il est mélangé à d'autres composants chimiques. Pas de biosignature pour les chercheurs de la Nasa, mais la découverte d'ammoniac et d'acide benzoïque. Ce...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles