Mars : décollage imminent pour le drone Ingenuity, prêt pour le premier vol sur une autre planète

Olivier Emond
·2 min de lecture

Dans la nuit de dimanche à lundi, le drone Ingenuity qui accompagne Perseverance doit s'envoler dans l'atmosphère martienne, pour une première.

C'est une boîte de moins de deux kilos, montée sur quatre pattes métalliques et équipée de pales de plus d’un mètre d’envergure qui peuvent tourner très vite, beaucoup plus vite que sur Terre, pour compenser le manque d’atmosphère sur Mars et donc de portance. Embarqué sous les roues du rover Perseverance qui s’est posé le 18 février dernier sur Mars, Ingenuity (surnommé "Ginny"), a été déposé la semaine dernière dans une zone dégagée du sol martien. 

Après avoir rechargé ses batteries grâce à ses panneaux solaires, il doit dimanche 11 avril réaliser une première historique : décoller, grimper à la verticale à trois mètres de haut, faire du sur-place quelques dizaines de secondes et se reposer sans encombre, pour ce qui sera le premier d'un engin motorisé sur une autre planète. 

"Il faut tout réaliser à l'aveugle"

Et ce vol est loin d'être évident."C'est totalement automatique", explique Philippe Droneau, médiateur scientifique à la Cité de l’Espace à Toulouse, qui dispose d'une réplique exacte de l’engin. "La distance entre la Terre et Mars étant de plus de dix minutes-lumières, il faut donc au moins dix minutes pour qu'un ordre fasse le trajet et qu'un retour revienne".

"Il est impossible de piloter à vue et de savoir ce qu'il se passe au moment où ça se passe. Il faut tout programmer d'avance, tout réaliser à l'aveugle, et ensuite recevoir les informations sur ce qu'il s'est passé."Philippe Droneau, médiateur scientifique à la Cité de l'Espace à Toulouseà franceinfo

Dans (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi