"Je m'arrête là !" : Agacé par une question, Jack Lang s'emporte sur I24 News

La question de trop. Hier soir, à l'occasion de la Fête de la musique, Jack Lang, ancien ministre de la Culture sous François Mitterrand de 1988 à 1992, était l'invité des "Grandes gueules du Moyen-Orient", émission présentée par Benjamin Petrover sur I24 News. Tout au long du programme, le président de l'Institut du monde arabe a été bousculé par les questions des chroniqueurs. A la fin du débat, qui a été enregistré avant les résultats du second tour des élections législatives, l'invité s'est énervé lorsqu'il a été interrogé sur l'actualité politique française.

"On peut s'arrêter là..."

"Au moment où nous enregistrons cette émission, nous ne connaissons pas les résultats des élections législatives, mais nous savons une chose. Les socialistes ont choisi de faire alliance notamment avec la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Qu'aurait dit François Mitterrand s'il voyait ce qu'est devenu son parti ?", a demandé le présentateur. "Monsieur, je crois qu'il y a un malentendu. J'aime beaucoup votre chaîne. Je la suis régulièrement. Je me suis déplacé pour être là, pour parler de la Fête de la musique", a répondu Jack Lang. "On en a parlé durant plusieurs minutes", a précisé Benjamin Petrover.

Hors de lui, l'ex-ministre de la Culture s'est emporté : "Excusez-moi ! Je ne peux pas en tant que président de l'Institut du monde arabe m'immiscer dans la vie politique nationale et internationale". "Déjà, vous avez...

Lire la suite


À lire aussi

"Le Grand Journal" : Stéphane Le Foll agacé par une question d'Augustin Trapenard
Agacé par une question, Bernard Tapie raccroche au nez d'une journaliste de Franceinfo
"Quelqu'un a-t-il une question en français ?" : Agacé, Jean-Luc Mélenchon se moque de l'accent d'une journaliste

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles