Pour marquer son virage vers l'électrique, Volkswagen devient "Voltswagen" aux Etats-Unis... pour de faux

·2 min de lecture

Le constructeur allemand change de nom aux Etats-Unis et projette de grandes ambitions: elle veut devenir leader mondial sur le créneau des véhicules électriques, devant Tesla, dès 2025. Mais il s'agissait d'un poisson d'avril en avance.

Symboliser le changement en troquant un K contre un T? Le vénérable constructeur allemand Volkswagen, qui mise beaucoup sur les voitures électriques, prévoit de transformer son nom aux Etats-Unis en "Voltswagen", en référence à l'unité de tension électrique. La société a de grandes ambitions: elle veut devenir leader mondial sur le créneau des véhicules électriques, devant Tesla, dès 2025. Un objectif qu'elle semble vouloir accompagner, au pays d'Elon Musk, d'un grand virage marketing. "Plus qu'un changement de nom, 'Voltswagen' permet au groupe de faire savoir au grand public son engagement vers la mobilité électrique", justifie l'entreprise dans un communiqué mardi.

Elle avait diffusé lundi soir un document sur le sujet, par erreur apparemment. De quoi soulever des questions sur la possibilité que ce soit un canular de 1er avril. La presse allemande est particulièrement friande des blagues et farces en tout genre en cette période. Mais un porte-parole de Volkswagen aux Etats-Unis a assuré à l'AFP que le changement devait initialement être annoncé le 29 avril et qu'il reflétait bien l'évolution des modèles proposés par le groupe. Cette transformation coïncide d'ailleurs avec le lancement dans le pays d'une campagne promotionnelle pour le véhicule ID.4, le SUV tout électrique de Volkswagen. "Nous prévoyons que nos voitures seront toutes électriques aux États-Unis d'ici la fin de la prochaine décennie, et nous espérons que l'attention que nous suscitons aujourd'hui aidera à communiquer ces objectifs et engagements à tous", a souligné le porte-parole.

Dans la même veine, General Motors avait dévoilé en début d'année un nouveau logo destiné à symboliser son virage vers les véhicules n'émettant pas d'émissions(...)


Lire la suite sur Paris Match