#marquepage du 31 mars 2021 : échos des livres glanés par Anne-Marie Revol

franceinfo
·1 min de lecture

Un nouveau numéro de Marque-Page : l’auteur qui se dissimule cette semaine derrière ses quatre photos perso aime faire peur à ses lecteurs ! Aurélie Barlet, libraire à Cagnes-sur-Mer s’est enthousiasmée pour un premier roman, Le cœur à l’échafaud, d’Emmanuel Flesch, paru aux éditions Calmann-Levy. Quant aux Instagrammeurs ils sont restés pantois devant l’inventivité toujours renouvelée d’Eric-Emmanuel Schmitt.

Un p’tit quiz pour la route !

L’écrivain qui entend se faire reconnaître cette semaine avec ses quatre photos choisies avec cœur a été un temps journaliste. Après un passage très réussi par le bande-dessinée – près de trente albums à son actif, rien que ça ! –, il se lance dans la réalisation et l’écriture de scenarii. Avec son confrère Franck Thilliez, il crée pour France 2 le personnage d’Alex Hugo, flic solitaire attaché à ses montagnes, incarné par Samuel Le Bihan. Ses thèmes de prédilection ? L’ésotérisme, la science-fiction, la dark fantasy, l’anticipation et le polar fantastique. Si je vous dis que son nom comme son prénom sonnent presque japonais mais qu’il ne l’est… pas, cela devrait peut-être vous aider à la démasquer. N’est-il pas ?!

La libraire vibre pour un roman "de légère anticipation !"

Aurélie Barlet qui travaille à la libraire La Pléiade à Cagnes-sur-Mer s’est laissée cueillir par un premier roman, celui Emmanuel Flesch publié par les éditions Calmann-Levy. Dans Le cœur à l’échafaud, ce professeur d’histoire-géographie de son état, imagine que (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi