#marquepage du 23 décembre 2020 : échos des livres glanés par Anne-Marie Revol

Un nouveau numéro de Marque-Page : l’écrivain qui se raconte cette semaine en quatre photos aime le lèche-vitrine ! Pascal Aurejac, libraire à Saint-Chély-d’Apcher, s’est emballé pour Lautrec, une touchante biographie consacrée à ce peintre surdoué mort à 36 ans. Quant aux Instagrameurs, ils ont tous été conquis par la beauté et… l'intelligence du texte d’Alice Ferney, Intimité.Zip, shebam, pow, blop… quizzzzzz ! L’auteure qui se dissimule derrière ses quatre photos, est anglaise. Ancienne journaliste spécialisée dans la finance, elle est devenue en moins de vingt ans, l’une des plus importantes vendeuses de livres outre-Manche ! Son premier roman, qui fut un coup de maître, a été adapté au cinéma où il remporta un fort joli succès. Mère de… cinq enfants, elle vit aujourd’hui avec son mari dans le très select quartier de Winbledon, à Londres. Comme son héroïne, à qui elle vient de consacrer un neuvième opus… de saison, elle a consacré ses premiers dimanches déconfinés à faire du… shopping ! "Lautrec, une petit homme d’un mètre cinquante-deux, difforme, boiteux…" Pascal Aurejac, patron de la librairie Le Rouge et le Noir à Saint-Chély-d’Apcher, a été au plus haut point bouleversé par le triste destin d'Henri de Toulouse-Lautrec, ce peintre fabuleux mort de la syphilis à l'aube de ses quarante ans dans la déchéance la plus absolue. Si tout le monde, ou presque, connaît aujourd’hui ses danseuses de french cancan échevelées et ses lascives prostituées , rares sont ceux qui savent combien sa vie a été rude du côté de Montmartre… Dépourvu de grâce, ce fils de bourgeois albigeois s’est perdu dans l’alcool, les drogues et la chair pour trouver l’énergie de peindre ses toiles inoubliables. "Un roman court qui se lit d’une seule traite tant le style est fluide et aéré !", signé Mathieu Mégévant et publié aux éditions Flammarion. Les bookstagrameurs valident d’une même voix "L’intimité" d’Alice Ferney… Dans ce très beau livre paru chez Actes Sud, l’auteure de "Grâce et dénuement" explore avec brio les relations qu’entretiennent les femmes avec la maternité sous toutes ses formes. Non désir d’enfant compris. Ce faisant, elle "nous force à réfléchir sur les mutations bioéthiques de notre société", se réjouit @reading_is_sexyy qui a été retournée par cet ouvrage mettant en scène Sandra, Ada, Alba et Alexandre. "Un roman qui démarre avec la légèreté d’une comédie mais qui bascule dans le drame très rapidement en provoquant un vrai choc émotionnel" nous prévient néanmoins @isatys.joe