#marquepage du 17 mars 2021 : échos des livres glanés par Anne-Marie Revol

franceinfo
·1 min de lecture

Un nouveau numéro de Marque-Page : l’écrivaine qui se raconte cette semaine en quatre photos est une infatigable voyageuse. Isabelle Léger, libraire à Vitry-sur-Seine, a été chavirée par le dernier roman de Sandrine Collette, Ces orages-là. Quant aux Instagrameuses, elles ont toutes été mises KO par L’inconnu de la poste de Florence Aubenas.

Un p’tit quiz et puis s’en vont !

L’auteure qui nous a adressé cette semaine ses clichés perso a consacré son premier roman à un petit mousse breton devenu… nabab en Inde au XVIIIe siècle ! C’était en 1982 et depuis elle n’a cessé d’enchaîner les succès. Ses thèmes de prédilection ? Les enjeux inhérents à la condition féminine et l’Orient. D’ailleurs, elle est née à… Lorient, port de l’ancienne Compagnie des Indes, autrefois orthographié… L’Orient ! Ceci expliquerait-il cela ? Un dernier indice : elle vient d’être distinguée par le jury du Prix Interallié pour son dernier roman déchirant, consacré à sa grande sœur assassinée. Un début de semblant d’idée ?

La libraire recommande le dernier Sandrine Collette…

Isabelle Léger, à la tête de la librairie, Les mots retrouvés, à Vitry-sur-Seine, s’est laissée embarquer par Ces orages-là un roman édité chez Jean-Claude Lattès. Grande spécialiste du roman noir, Sandrine Collette s’attaque aujourd’hui aux violences conjugales et plus précisément "à l’après" lorsque les femmes croient s’être – enfin – libérées de leur prédateur. "Un style d’écriture particulier qui prend aux tripes, vous (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi