Une marque néerlandaise de vélo accuse l'Autorité de régulation de censurer un de ses spots parce qu'il jette le "discrédit" sur le secteur automobile

franceinfo

La marque néerlandaise VanMoof laisse entendre que l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) protège les intérêts de l'industrie automobile. Son spot publicitaire a pourtant été diffusé sans problème en Allemagne et aux Pays-Bas. On y voit une grosse voiture de sport. Dans les reflets de la carrosserie, on distingue une usine, des embouteillages, un accident de la route. Puis la carrosserie fond et se transforme en vélo. Morale de l'histoire : les voitures, ça pollue, c'est dangereux, optez pour la bicyclette.



Un message simple qui n'a pas plu à l'ARPP. L'autorité a envoyé un courrier au fabricant de vélo. "Certains plans présents dans les reflets de la voiture apparaissent, à notre sens, disproportionnés et jettent un discrédit sur tout le secteur de l’automobile (...) : plan d’usines/cheminées et d’accident, tout en créant un climat anxiogène. Ils devront donc être modifiés."

L'indépendance de l'ARPP questionnée

VanMoof s'interroge sur l'indépendance de l'ARPP, un organisme privé composé notamment d'agences de pub ou de diffuseurs qui peuvent difficilement se mettre à dos l'industrie automobile, secteur qui pèse 10% du marché publicitaire en France. "La décision de l'ARPP est troublante", estime le chargé de communication du fabricant de vélos, Alfa-Claude Djalo. Ça nous pousse à remettre en question la légitimité et la transparence de cette autorité"

On ne peut se (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi