Le marquage des vélos neufs rendu obligatoire pour lutter contre le vol

Environ 400 000 vélos sont dérobés chaque année en France. Pour lutter contre ce fléau, les vélos neufs vendus en magasin doivent désormais porter un identifiant unique, auquel sont rattachées les coordonnées du propriétaire. La bicyclette se retrouve alors référencée dans un fichier national que peuvent consulter policiers et gendarmes. Cette immatriculation, qui coûte entre 15 et 30 euros, doit permettre de retrouver plus facilement le propriétaire en cas de vol. "Ça a déjà fait ses preuves dans le magasin. J’ai eu des appels de la police et avec le numéro de cet identifiant, on a pu retrouver le propriétaire du vélo", explique Florence Carves, gérante d’un magasin de vélo à Châtillon dans les Hauts-de-Seine. Un système étendu aux vélo d'occasion Cette obligation de marquage s’étendra aux vélos d’occasion vendus par les professionnels à partir du 1er juillet. Le système a déjà fait ses preuves au Pays-Bas, en Belgique, au Danemark ou en Allemagne. Chez nos voisins outre-Rhin, où le dispositif existe déjà depuis plusieurs années, 40% des vélos volés sont restitués à leurs propriétaires, contre seulement 7% aujourd'hui en France.