Maroc: la ville de Casablanca sous les eaux après de forts intempéries

·2 min de lecture

Le Maroc est sous une pluie torrentielle depuis le début de la semaine. La capitale économique, Casablanca, est particulièrement touchée. Les habitants critiquent les autorités pour les problèmes liés à l’écoulement des eaux.

Rafik Madrane est opticien et vit à Casablanca. Il témoigne de l’importance des pluies et des premiers problèmes causés par celles-ci : « Il y a eu pas mal de pluie pendant trois jours et ce qui s’est passé, c’est que les canalisations des égouts étaient un peu bouchées apparemment. L’eau a commencé à stagner, à commencer à prendre de la hauteur et a commencé à inonder des garages. Cela a commencé à créer des dégâts et même à créer des coupures d’électricité dans certains immeubles, certains quartiers. Dans certains quartiers populaires, il y a des routes qu’on ne peut plus emprunter. Cela pose des problèmes pour les déplacements. »

Des bâtiments effondrés

En plus des inondations, les intempéries ont provoqué l'effondrement du toit d'un four traditionnel dans la vieille ville, faisant un mort et quatre blessés, selon les autorités locales. Une maison en ruine s'est également effondrée dans un quartier populaire et les secours tentent de dégager d'éventuelles personnes qui s'y seraient trouvées.

Si les inondations sont fréquentes dans la ville, cette année les précipitations sont particulièrement abondantes, rappelle Rafik Madrane : « On a rarement eu pendant trois jours d’affilée des précipitations toute la nuit, toute la journée qui ne s’arrêtent pas. En général, il pleut un jour et cela s’arrête ».

Dans les médias et sur les réseaux sociaux marocains les commentaires et les critiques ont commencé à fuser à l’encontre des autorités locales et leur passivité face aux intempéries. La vétusté du système d'écoulement des eaux a aussi été pointée du doigt.