Maroc : vaincre le signe covidien

·1 min de lecture
Dans la reconquête de ses marchés touristiques, le Maroc a besoin d'une vraie stratégie autour de son secteur aérien en ces temps de contraction économique due au Covid-19. 
Dans la reconquête de ses marchés touristiques, le Maroc a besoin d'une vraie stratégie autour de son secteur aérien en ces temps de contraction économique due au Covid-19.

Plus de la moitié de l?année 2021 est d?ores et déjà écoulée. Et la facture de la pandémie continue de grimper. Il en est ainsi pour le secteur aérien, par exemple, autorisé à repartir le 15 juin dernier. Par rapport à la fin de l?année 2020, on en est à ? 74 %, soit la même baisse à la fin 2020 par rapport à 2019. Selon l?Office national des aéroports (Onda), du mardi 15 juin 2021 au mercredi 30 juin 2021, les aéroports marocains ont à peine atteint 45 % de leur trafic international passagers accueilli durant la même période en 2019. Parallèlement, le trafic aérien domestique du premier semestre 2021 a enregistré une contraction de l?ordre de 53,68 % par rapport à la même période de l?année 2019. Le mouvement est le même pour le trafic aérien international qui représente presque 74 % du trafic global. Le recul a été pour la même période de 82,25 %.

L?aérien : une question cruciale?

Ce constat est éclairant et d?importance au regard de toutes les initiatives et man?uvres qui ont eu cours autour de l?aérien. D?abord, de la part des Marocains résidents à l?étranger (MRE). Des sources concordantes de Royal Air Maroc (RAM) ont affirmé que les MRE ont fait sur leur site des réservations bien avant l?annonce de la réouverture de l?espace aérien du royaume le 15 juin dernier. « Nous savons qu?il y a une grande vague de réservations lorsque les prix doublent. Cela a été le cas tout de suite après l?annonce de la réouverture des frontières aériennes. En effet, le rem [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles