Le Maroc s'apprête à rouvrir progressivement ses frontières aériennes

·1 min de lecture

Le Maroc prépare sa réouverture au monde après des mois d'une longue pandémie. Selon les annonces du ministère des Affaires étrangères, dimanche 6 juin, à compter du 15 juin prochain, Rabat entamera une réouverture "progressive" de ses frontières aériennes. Au total, une cinquantaine de pays serait concernés, suivant un système de listes. Selon les précisions fournies par le ministère via un communiqué, deux listes ont été ainsi établies, qui énumèrent des règles différentes d'accès au pays. La première liste, A, comprend "tous les pays ayant des indicateurs positifs". Soit ceux de l'Union européenne notamment.

La liste B concerne 74 pays avec "une propagation des variants ou l'absence de statistiques précises sur la situation épidémiologique", parmi lesquels l'Inde, l'Algérie, l'Argentine ou l'Afrique du Sud, selon ce communiqué. Les voyageurs arrivant de pays de la liste A, qu'ils soient Marocains ou pas, doivent avoir un certificat de vaccination et/ou un résultat négatif d'un test PCR de moins de 48 heures. Ceux en provenance des pays figurant sur la liste B doivent avoir des autorisations exceptionnelles, un test PCR négatif de moins de 48 heures et se soumettre à un isolement sanitaire de 10 jours une fois sur place.

>> À lire aussi - Les touristes étrangers font leur grand retour sur les plages d'Espagne

Les deux listes seront actualisées "régulièrement au moins deux fois par mois selon le besoin", selon le communiqué. Ces derniers jours, le royaume a assoupli plusieurs (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La nouvelle polémique qui assomme Didier Raoult et son IHU à Marseille
Covax : le mécanisme de solidarité internationale pour la vaccination freiné par les pénuries
Versement record de l'ancien patron de Volkswagen, le coup de gueule Breton, un hamac sur Airbnb... le Flash éco du jour
Le projet de loi Grand âge pourrait être présenté "dans le courant de l'été" au Conseil des ministres
Pour relancer l’économie, les Français sont prêts à dépenser plus pour des produits locaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles