Maroc : le discours offensif du roi Mohammed VI

·1 min de lecture
Dans un discours, le roi Mohammed VI a mis en cause des organisations et « quelques pays, notamment des pays européens », sans pour autant les nommer.
Dans un discours, le roi Mohammed VI a mis en cause des organisations et « quelques pays, notamment des pays européens », sans pour autant les nommer.

Manifestement, le roi du Maroc, Mohammed VI, avait beaucoup de choses à dire. Dans un discours à la Nation, à l?occasion du 68e anniversaire de la Révolution du roi et du peuple, il a dans un premier temps fustigé les « attaques méthodiques dont le Maroc a été dernièrement la cible de la part de certains pays ». Un thème qui lui a permis de dire le fond de sa pensée sur la position qu'occupe le Maroc dans le concert des nations, et tout particulièrement dans son environnement immédiat.

À LIRE AUSSIPegasus : une affaire marocaine, vraiment ?

Un discours droit au but

Selon lui, le Maroc est visé « du fait qu?il est un État pleinement constitué depuis plus de douze siècles, outre une histoire amazighe au long cours, et que depuis plus de quatre siècles il est gouverné par une monarchie citoyenne, présidant à la destinée du pays et la façonnant dans une symbiose totale entre le Trône et le peuple ».

Plus largement, « le Maroc, au même titre que certains pays du Maghreb arabe, fait face à une agression délibérée et préméditée. Agrippés à [...] des considérations obsolètes, les ennemis de l'intégrité territoriale du royaume ne souhaitent pas que le Maroc demeure la nation libre, forte et influente qu'il a toujours été », a-t-il dit. Selon le monarque, certains pays, notamment européens, « craignent pour leurs intérêts économiques, leurs marchés et leurs sphères d?influence dans la région maghrébine ».

Ce discours royal intervient dans un contexte de fortes tensions a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles