Maroc: retour du Gnaoua Festival Tour après trois ans d’absence

La ville portuaire d’Essaouira accueille de nouveau son emblématique festival Gnaoua. Après trois ans d’interruption et deux éditions annulées à cause du Covid, les musiques traditionnelles Gnaoua et les musiques du monde qui l’accompagnent vont faire vibrer des milliers de festivaliers ce week-end.

Avec notre envoyé spécial à Essaouira, Victor Mauriat

Les rues d’Essaouira revivent. Ici, le Festival Gnaoua représente une identité. Et même si, cette année, les concerts sont répartis entre quatre villes pour éviter les gros rassemblements, les festivaliers ont répondu présent au retour de la musique à Essaouira.

« Dès que l’on a annoncé que le festival aurait lieu, la réaction du public était énorme. Ça fait plaisir. De voir cette ambiance et de voir cette volonté de le suivre même si le festival n’est pas comme d’habitude, les gens sont là, sont présents, le public est fidèle à Gnaoua », explique Hassan Boussou, le directeur artistique du festival.

Comme chaque année, les traditionnels Maalem Gnaoua sont accompagnés d’artistes venus du monde entier. Des performances appelées « fusions » dans lesquelles le Malien Vieux Farka Touré n’a pas eu de mal à s’intégrer.

Après plusieurs jours de répétition, il jouera ce soir sur la place Moulay El Hassan : « Quand on a commencé à travailler, mais laisse tomber, les musiciens, on dirait que l’on se connaît depuis 20 ans, mais pour certains, ça fait deux jours. C’est-à-dire : ils jouent une certaine forme d’énergie, une certaine forme de sacre, ils sont fiers et ils veulent faire ça pour leur culture. C’est ça qui est important surtout. »


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles