Maroc: le procès des migrants qui ont tenté de gagner l’Espagne renvoyé à fin juillet

Au Maroc, le procès de 28 migrants pour la tentative d’entrée dans l’enclave espagnole de Melilla était censé s’ouvrir au tribunal d'appel de Nador mercredi 13 juillet au matin, mais il a été renvoyé au 27 juillet. Au total, 64 personnes ont été arrêtées par les autorités marocaines le 24 juin après la tentative de 2 000 migrants, qui s'est soldée par la mort d’au moins 23 personnes. Selon leurs avocats, les migrants sont poursuivis pour « entrée illégale sur le sol marocain », « désobéissance » et pour avoir eu « un comportement violent contre des employés chargés d'appliquer la loi ».

La défense, mais également le parquet ont demandé un report de la procédure à une date ultérieure pour les 28 migrants et demandeurs d'asile. Ce renvoi permettrait à la défense de préparer les conclusions. Quant au parquet, il exige la présence physique au tribunal, des 20 policiers plaignants qui affirment avoir subis des violences de la part des migrants.

L’autre procédure pour 36 migrants, poursuivis dans le même cadre devant le tribunal de première instance de Nador, a également été renvoyée au 18 juillet : soit le troisième renvoi consécutif.

Là aussi la défense, absente à l’audience, a besoin de plus de temps pour préparer les dossiers. Les accusés sont emprisonnés et le tribunal refuse qu'ils comparaissent libres.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles