Le Maroc prévoit une inflation en hausse et un ralentissement de son économie

La banque centrale du Maroc revoit à la hausse ses prévisions d’inflation en 2022. Elle prévoit également un ralentissement de la croissance économique pâtissant d’une sécheresse qui affecte la production agricole.

L’inflation au Maroc devrait atteindre 5,3% cette année contre 4,7% initialement prévue. Principale raison de cette hausse, la flambée des prix de l’énergie et des prix alimentaires, ainsi que l’accélération de l'inflation chez les principaux partenaires commerciaux du pays, souligne la banque centrale. Le Maroc fait face également à une sécheresse exceptionnelle avec pour conséquence un important recul de la production agricole notamment céréalière.

Résultat, le pays connaitra un fort ralentissement de son économie, l’agriculture étant le premier secteur économique. Le PIB devrait en effet atteindre 1% en 2022 soit trois fois moins que les prévisions. Dans un tel contexte de crise et afin d’éviter la contestation sociale, le gouvernement a doublé le budget consacré aux subventions pour le gaz butane, la farine et le sucre à hauteur de 2,8 milliard d’euros. Des subventions ont également été octroyées aux transporteurs routiers à la suite d’un mouvement de grève en mars dernier. Des aides jugées insuffisantes par les syndicats face à la cherté de la vie.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles