Maroc-Israël : on en parle dans les commerces casher de Casablanca

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
La normalisation des relations entre le Maroc et Israël a conduit à certains échanges dans des lieux emblématiques de la communauté juive à Casablanca.
La normalisation des relations entre le Maroc et Israël a conduit à certains échanges dans des lieux emblématiques de la communauté juive à Casablanca.

Les réactions n'ont pas tardé dans la capitale économique du Maroc dès que la normalisation des relations avec Israël a été annoncée. « Tout le monde en parle, que ce soit nos clients juifs, qui représentent la moitié de notre clientèle, ou musulmans », affirme Kevin Fhal, 36 ans, petit-fils de la fondatrice de la boulangerie « Madame Fhal », institution célèbre pour ses pâtisseries casher et en plein rush en ce vendredi, lendemain de l'annonce du rétablissement des relations avec l'État hébreu. « Depuis la normalisation (avec Israël) annoncée par les Émirats arabes unis et le Bahreïn, c'était obligé qu'on soit sur la liste. Et finalement, c'est venu plus tôt que prévu », constate le commerçant déjà impatient de voir l'ouverture des liaisons aériennes directes vers Israël prévues par l'accord officialisé ce jeudi 10 décembre.

Lire aussi Maroc-Sahara-Israël : horizons renouvelés

Un enthousiasme partagé

« Après l'annonce, toute la communauté juive du Maroc était en joie. C'est un geste très fort et très courageux de la part du roi Mohammed VI », lance une cliente quadragénaire venue chercher quelques hallah, pain consommé durant le shabbat. Cette Casablancaise qui préfère ne pas donner son nom estime que la décision « aura un impact positif sur les Marocains en général, pas que sur les juifs ». Mais elle s'inquiète depuis qu'elle a « fait un tour sur les réseaux sociaux » où les commentaires de certains l'ont « refroidie ». « J'ai peur que des manifestations éc [...] Lire la suite