Maroc: 350 migrants subsahariens ont tenté d'entrer dans l'enclave espagnole de Melilla

·1 min de lecture

La tentative a été bloquée par la Guardia Civil avec le concours de la police marocaine. Les assauts de la frontière par les migrants se multiplient cet été à Melilla.

Ce sont les gardes-frontières marocains qui ont alerté leurs homologues espagnols que 350 migrants d'origine subsaharienne tentaient de franchir la clôture de Melilla. Poursuivis par la police marocaine, ils ont afflué au poste-frontière de Barrio Chino. La Guardia Civil les a repoussés au moyen d'un hélicoptère. « Personne n'a réussi à traverser », selon le porte-parole du gouvernement espagnol.

C'est au moins la huitième fois cet été que des migrants tentent de franchir la clôture de Melilla. Des tentatives encouragées par le succès, le 22 juillet dernier, de 238 des 300 migrants qui venaient du Maroc, au prix de 20 blessés.

Mais depuis, à part le 17 août, où 57 migrants subsahariens sont parvenus à passer la frontière, la Guardia Civil a stoppé, avec le concours de la police marocaine, toutes les autres tentatives. Rien à voir avec l'afflux en mai dernier de 10 000 migrants à Ceuta, l'autre enclave espagnole, parce que la police marocaine avait fermé les yeux. 2500 d'entre eux avaient franchi la frontière. Mais Rabat faisait alors pression sur Madrid jugée trop accueillante envers les chefs du Front Polisario.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles