Marly-le-Roi : ses amis d’enfance pleurent Karim Saafi, décédé dans le crash en Éthiopie

Maxime Fieschi

Karim Saafi a grandi à Marly-le-Roi. Il y a laissé le souvenir d’une «belle personne, droite et bienveillante». Ses amis d’enfance Azdine Bousnana et Yassine Belattar témoignent.


Ils ont prévu de se retrouver le 23 mars à la salle du Champ-des-Oiseaux de Marly-le-Roi. A quelques mètres de l’école où tout a commencé. Là où Karim Saafi est entré dans leur vie, à la toute fin des années 1980.

Ils seront plusieurs dizaines à se réunir pour rendre hommage à leur copain, mort dans le crash du Boeing 737 d’Ethiopian Airlines dimanche. Se souvenir du quartier des Poteries, où habitait sa famille. Se remémorer les longs après-midi ou les soirées sur la rampe de skate. Les quelques dribbles sur le terrain de basket…

Sur la page Facebook « Tu sais que tu viens de Marly-le-Roi quand… », les messages de condoléances s’accumulent, rappelant combien il était « gentil », « vif », « intelligent », toujours souriant.

« Tous les témoignages de sympathie qui nous parviennent rappellent à quel point c’était une belle personne, droite et bienveillante », souligne Laurent Ribault, adjoint au maire de Marly-le-Roi.

Parmi tous ceux qui pleurent cette mort tragique, Yassine Belattar et Azdine Bousnana, ses amis les plus proches rencontrés sur les bancs de l’école du Champ-des-Oiseaux et du collège Louis-Lumière et restés depuis dans sa galaxie. Au lycée De Broglie puis en Belgique quand il est parti s’installer là-bas dans les années 2000.



-

Yassine Belattar, Karim Saafi et Azdine Bousnana (de bas en haut) étaient trois amis inséparables depuis leurs années de prime adolescence. DR

Ils s’accompagnaient sur les chemins du monde aussi, au gré de leurs voyages en Asie ou en Europe… et surtout en Afrique car Karim Saafi avait pris fait et cause pour la jeunesse africaine et il était devenu « un vrai leader afro-européen », insiste Yassine Belattar.

Karim Saafi était le cofondateur du Forum de la jeunesse de la diaspora africaine en Europe et il était intervenu devant l’ONU pour défendre la cause du (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Yvelines : aux assises pour avoir tué sa femme d’une balle dans la tête
Chanteloup-les-Vignes : les salariés de la plateforme Lidl se mettent au sport
Houdan : il roule à contresens sur la N 12 et provoque un accident
Marly-le-Roi : le biopic se fait une toile
Des peines de prison pour une filière djihadiste des Yvelines