Marlène Schiappa est le "visage le plus médiatique du gouvernement"

·1 min de lecture

Une promotion, sur le plan politique, mais aussi médiatique. Lors du dernier remaniement ministériel, Marlène Schiappa est devenue ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, auprès du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Une nouvelle mission qui a renforcé sa présence dans les médias. L'ex-secrétaire d'État en charge de l'égalité femmes-hommes est, sur le second semestre de 2020, "le visage le plus médiatique d'un gouvernement omniprésent". Entre juin et décembre, elle est apparue pas moins de 19 fois dans une émission matinale de radio ou télé selon le palmarès Le Figaro-Politiquemedia.

Marlène Schiappa, qui est une Marcheuse de la première heure, arrive donc en tête des personnalités politiques les plus invitées sur les matinales de l'info à la radio ou sur les plateaux télé. Elle devance d'une courte tête (une apparition de plus) la ministre du Travail Élisabeth Borne, et le numéro 2 du Rassemblement national Jordan Bardella, qui sont apparus 18 fois en six mois. Derrière eux, avec 17 apparitions, on retrouve le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer et le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, au cœur du débat sur la gestion de la crise du coronavirus.

Comme le souligne Le Figaro, contrairement, par exemple, à Bruno Le Maire ou Élisabeth Borne, Marlène Schiappa n'a pas seulement parlé de l'épidémie de coronavirus ou de toutes les conséquences économiques que cette crise sanitaire a engendrées. Elle a notamment défendu la loi dite de sécurité globale, démontrant (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "C'est pas L'Heure des pros, mais L'Heure de Praud" : Ivan Rioufol taquin
Le message d'amour de Richard Berry pour les 29 ans de sa fille Joséphine
VIDÉO – Mort d'Etienne Draber : "Dans le service concerné, ça leur a tapé sur le moral" selon Martin Hirsch
VIDÉO - "On a beau avoir le cuir épais" : Leïla Slimani explique son départ des réseaux sociaux
"Éviter que cela bavasse" : Emmanuel Macron verrouille le Conseil de défense sanitaire