Marlène Schiappa victime d’une fake news sur le salaire de ses collaborateurs

·1 min de lecture

Toujours prendre garde à ce qu’on lit sur Twitter, surtout quand ça paraît un peu gros. Un tweet parodique visant Marlène Schiappa a refait surface sur des groupes Facebook, a remarqué LCI dans un article mis en ligne ce mercredi 16 décembre. Publié par Le Journal de l’Élysée il y a deux ans, ce post attribuait à l'ancienne secrétaire d'Etat déléguée à l'égalité entre les femmes et les hommes des propos qui ont choqué bon nombre d’internautes. "Doubler le salaire de mes collaborateurs était une mesure sociale indispensable, aurait affirmé l'actuelle ministre déléguée à la Citoyenneté, en fonction depuis le 6 juillet, sur le plateau de RMC. Comment voulez-vous décemment vivre avec 5 000 euros par mois ?"

Ces propos mensongers sont l’œuvre d’un compte parodique qui s’amuse à relayer de fausses interviews de la classe politique, à commencer par le président Emmanuel Macron ou les ministres les plus en vue du gouvernement, dont Gérald Darmanin à l’Intérieur ou Olivier Véran à la Santé. LCI, qui rétablit les faits, rappelle que les augmentations de salaire de ses collaborateurs ont bien été dénoncés à l’époque de la publication de ce tweet, en novembre 2018, sans que ces hausses n’atteignent le double évoqué, mais plutôt 10 à 15%, comme Marlène Schiappa l’avait affirmé dans une interview sur France 3. L'AFP Factuel avait d'ailleurs planché sur la question en publiant un décryptage de la fausse citation sur son site.

Bien que ce compte Twitter revendique son caractère parodique dans (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Edouard Philippe : ce "silence de glace" opposé à Emmanuel Macron lors d'un déjeuner
Quand Vanessa Paradis s'amusait de ses parents et de leur éducation très libre
"Une poignée de minables" : Sylvie Tellier monte au créneau après les attaques antisémites visant Miss Provence
Que devient Corinne Touzet, la star d'Une femme d'honneur sur TF1 ?
Anne-Catherine Verwaerde (Affaire conclue) : ses confidences sur son fils Jack