Marlène Schiappa répond à Laurent Ruquier, qui l'accusait de "dictature"

Jade Toussay

POLITIQUE - Marlène Schiappa n’entend pas changer sa façon d’agir pour Laurent Ruquier. Sans le citer nommément, la secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes a lâché ce mardi 18 juin une petite phrase qui semble destinée à l’animateur de “On n’est pas couché”, quelques jours après que celui-ci a dénoncé la “dictature de Twitter et de Marlène Schiappa”.

Dans une interview au Journal du dimanche, le taulier de “On n’est pas couché” a déploré les nombreuses polémiques qui découlent de certaines émissions, la sienne étant régulièrement concernée. “Nous vivons sous la dictature de Twitter et de Marlène Schiappa. Nous sommes en permanence la proie des lobbies, des associations, de corporatismes catégoriels, du communautarisme...”, a taclé l’animateur, alors qu’à plusieurs reprises, des personnalités politiques -dont la secrétaire d’État- se sont indignées des propos tenus par ses chroniqueurs.

Silencieuse après cette déclaration, Marlène Schiappa a répondu de façon détournée à l’animateur à l’occasion d’une intervention ce mardi. “Ce que je vous propose, c’est que tant qu’il y aura des centaines de milliers d’agressions sexuelles par an, 60.000 femmes excisées, des femmes réduites à l’esclavage sexuel, tant qu’il y aura 9 à 27% d’écarts de salaire, je vais continuer à réagir et je vous propose qu’on réagisse ensemble”, a-t-elle déclaré.