Marlène Schiappa obligée de se défendre face à des tweets détournés

Geoffroy Clavel
Marlène Schiappa obligée de se défendre face à des tweets détournés

POLITIQUE - Très présente sur les réseaux sociaux, Marlène Schiappa y est aussi l'une des ministres les plus exposées aux détournements parodiques plus ou moins drôles. Un statut qui lui vaut aussi d'être la cible fréquente d'injures sexistes et d'infox en tous genres, ces détournements grinçants étant régulièrement pris au sérieux par des détracteurs naïfs ou purement malveillants.

Ce dimanche 24 mars, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité femmes-hommes a donc une nouvelle fois pris la plume pour démentir une série de "fake news" la visant, notamment une citation farfelue qui lui attribue ces propos: "Les Français doivent comprendre que contester la parole du chef de l'Etat, c'est déjà faire un pas vers le terrorisme".

Partagée avec intensité par un flot d'internautes indignés et/ou injurieux, cette citation a été un temps reprise par le site pro-Kremlin russe Sputnik (qui a pudiquement corrigé son erreur), régulièrement accusé de propager de fausses informations par le gouvernement, ainsi que par des comptes d'extrême droite.

Retrouvez cet article sur huffingtonpost.fr

Cette vidéo peut également vous intéresser :