Marlène Schiappa interviewe Claire Chazal pour Paris Match, la ministre étrillée sur Twitter

Le mélange des genres ne passe pas. Quand Marlène Schiappa joue les journalistes, les internautes lui reprochent de ne pas se consacrer à son travail de secrétaire d'État : en ayant interviewé Claire Chazal pour Paris Match, aurait-elle commis un impair ?

L'interview de trop ? Pour Paris Match, Marlène Schiappa a questionné Claire Chazal. Une rencontre au cours de laquelle la journaliste s'est notamment confiée sur son vécu de femme enceinte, et sur la réaction de ses parents lorsqu'elle a annoncé sa grossesse. Cet "entretien sans tabou" n'a toutefois pas plu à toutes et à tous : des internautes, jamais tendres avec elle, reprochent à la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes cette incursion dans le monde de la presse.

"Vous arrivez à dégager un peu de temps pour votre ministère ?", demande l'un d'eux. "C'est une blague ? Il n'y a pas d'autres urgences dans votre domaine ? Des femmes à défendre, des actions sur le terrain à porter", rappelle une autre. Le mélange des genres déplaît, et semble avant tout perçu comme une perte de temps. Marlène Schiappa, qui s'était illustrée récemment face à Jean-Claude Van Damme dans On n'est pas scouhés, s'est défendue en se fendant d'un tweet. "Le mépris agressif d’une petite caste pour les gens lisant Paris Match, regardant Touche pas à mon poste et pour tout ce qui sort des "codes" est sidérant, déplore-t-elle. Ce snobisme a détourné des gens de la chose publique, qui n’est pas l’affaire de quelques-uns : le devoir des politiques est de parler à tous".

Retrouvez cet article sur GALA