Marlène Schiappa : sa fille adolescente victime de harcèlement de rue

·1 min de lecture

Invitée sur le plateau de l’émission Les Grandes Gueules sur RMC, Marlène Schiappa est revenue sur sa nouvelle initiative : la création de "quartiers sans relous". Très impliquée, la Ministre déléguée chargée de la Citoyenneté vit le harcèlement de rue au quotidien… Mais elle n’est pas la seule ! Sa fille en est également victime. "Je vois ma fille qui est adolescente vivre les mêmes choses que moi à son âge, et ça me désespère" a-t-elle en effet confié.

"Il y a fallu attendre 2017 pour que le harcèlement devienne un sujet politique", a poursuivi Marlène Schiappa avant de rappeler que la France est le premier pays à avoir voter la verbalisation du harcèlement de rue. Mais ces mesures ne sont de toute évidence pas suffisantes, il faut en effet s’attaquer aux relou. Mais qui sont-ils, interrogent Les Grandes Gueules ?

J’ai écrit un livre qui s’appelle Où sont les violeurs", continue la Ministre déléguée. "C’était le premier livre en France sur la culture du viol (…) je définis toutes les appellations qu’on peut utiliser." Et c’est sur le mot "relou" que Marlène Schiappa s’est arrêtée. "Je voulais faire un QSR pour avoir un petit effet de surprise (…) On aime beaucoup les acronymes dans la vie politique", conclut-elle avant de répondre aux critiques dont elle peut faire l’objet. "Quand on a fait la loi sur le harcèlement de rue, on nous a dit que ça allait stigmatiser les harceleurs. Et bien stigmatisons, je n’ai pas de problème avec ça !" Et ça, c’est son projet.

Article écrit en (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Sheila étrillée par son ex-belle-fille : « Si elle était moins aigrie… »
Lady Louise Windsor changera-t-elle de titre après la mort du prince Philip ?
VIDEO - "Cette espèce de petits salopards" : Robert Ménard s'emporte chez Laurence Ferrari
Pourquoi Kate Middleton a surpris Elizabeth II le jour de son mariage
Mariage du prince William : sa blague osée au père de Kate Middleton