Marlène Schiappa explique pourquoi elle porte plainte contre "les milliers de menaces, d’injures coordonnées reçues en quelques 24 heures"

franceinfo
Insultée sur les réseaux sociaux après s'être opposée à la cagnotte en ligne en soutien à l’ex-boxeur Christophe Dettinger, la secrétaire d'État à l’Égalité entre les femmes et les hommes annonce sur France Inter avoir porté plainte, notant que le champ lexical des insultes adressées aux femmes politiques n'était pas le même que pour les hommes.

Après s'être opposée à la cagnotte en ligne en soutien à l’ex-boxeur Christophe Dettinger, Marlène Schiappa a reçu de très nombreuses insultes sur les réseaux sociaux. La secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes a annoncé mercredi 9 janvier porter plainte et s'en explique, jeudi sur France Inter. "J’ai déposé une plainte, ça n’est pas la première. En général je n’en parle pas. J’en ai déposé plusieurs, il y a eu des procès, certaines personnes ont déjà été condamnées."

Des "milliers" de menaces de mort et d'injures

"Là ça a effectivement dépassé un stade. Et j’ai considéré que ça valait de déposer une plainte pour les milliers de menaces de mort, d’injures et de cyber harcèlement coordonnés reçus en quelques 24 heures."

Marlène Schiappa relève que le "champ lexical" des insultes adressées aux femmes politiques n'est pas le même que pour les hommes. "Un homme, on va l'insulter sur ses idées, une femme, on va la sexualiser. Il y a des appels au viol, des propos très orduriers, des menaces de sévices sexuels. On me dessine en poupée gonflable. On fait des photos montages ou je suis à demi nue. On me traite de noms à connotations sexuelles. Cela dépasse ma personne et concerne le traitement des femmes en général dans l'espace public."

Une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi