Marlène Schiappa espère que l'extension de la PMA sera promulguée "d'ici l'été"

·2 min de lecture
Marlène Schiappa sur notre plateau ce lundi.  - BFMTV
Marlène Schiappa sur notre plateau ce lundi. - BFMTV

Le projet de loi bioéthique, dont l'extension de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules constitue la mesure phare, revient à l'Assemblée nationale dès ce lundi en nouvelle lecture. Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté et ancienne secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, a réagi à cette nouvelle étape parlementaire du texte au micro de BFMTV-RMC ce lundi matin. Elle a commencé par une attaque déguisée en hommage:

"J'ai une pensée pour toutes les femmes qui attendent depuis neuf ans que cette proposition du programme de François Hollande soit tenue. François Hollande avait reculé par manque de courage politique."

La ministre s'engage pour le remboursement de la PMA

Après avoir salué le fait que ce dossier ait ensuite été récupéré par Emmanuel Macron, Marlène Schiappa s'est avancée sur le calendrier de l'entrée en application de la loi, l'adoption du projet par les députés ne faisant guère de doute.

"J'espère que la loi sera adoptée et promulguée d'ici l'été. Le ministre de la Santé Olivier Véran a dit qu'il souhaitait qu'il y ait des premiers bébés PMA, enfin de premières femmes enceintes de la PMA, à partir de la rentrée", a-t-elle rappelé.

La ministre a également pris position en faveur de la prise en charge des coûts du processus par la protection sociale. "Je suis très attachée à l'idée du remboursement", a déclaré Marlène Schiappa, étayant par le fait que "la PMA est remboursée pour les couples hétérosexuels".

Les opposants à la PMA, voire certains de ses partisans, craignent que la procréation médicalement assistée ouvre la voie aux mères porteuses de la gestation pour autrui. La ministre s'est récriée: "En aucun cas! Je suis très opposée à la GPA". "La GPA ouvre la voie à la marchandisation du corps des femmes", a-t-elle argumenté.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles