Marlène Schiappa se confie sur sa fausse couche dans "Une ambition intime"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Capture d'écran de l'émission
Capture d'écran de l'émission

TÉLÉVISION - Karine Le Marchand a reçu ce dimanche 7 novembre cinq femmes politiques dans son émission Une Ambition Intime. Un programme auquel Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, été conviée. Elle a profité de cette émission, plus intime, pour se confier à l’animatrice sur sa fausse couche.

La ministre de 38 ans explique pourquoi elle a du repousser son interview avec Karine Le marchand une première fois. “J’ai eu un début de grossesse qui ne s’est pas bien passé et qui s’est terminé par une fausse couche qui était compliquée”, indique-t-elle, encore émue. Elle raconte ne pas avoir osé en parler au début, par peur : “La politique c’est un milieu ultra-concurrentiel, où quand vous avez une fragilité, les gens ne sont pas dans l’empathie”.

Se sentant “vraiment trop mal”, Marlène Schiappa a fait part de son épreuve au Premier ministre, Jean Castex. “Je n’avais vraiment pas le cœur à mettre mon réveil à cinq heures et demie pour aller faire une matinale pour défendre l’action du gouvernement”. Et le gouvernement semble avoir entendu sa peine et sa douleur. La ministre déléguée à la Citoyenneté explique que Jean Castex a été très compréhensif, et a aménagé son temps de travail afin qu’elle se remette sereinement de cette fausse couche.

“J’ai été surprise, agréablement, parce que j’ai été vraiment hyper soutenue. Ils m’ont dit ‘prend le temps que tu as besoin de prendre’”, révèle-t-elle.

Au sujet de sa fausse-couche, la ministre confie encore: “On n’ose pas, on a un peu honte et je ne sais pas pourquoi, car il n’y a pas de honte.”

Marlène Schiappa est une ministre engagée dans la lutte pour le droit des femmes et leur place dans la société. Cette dernière a également profité de l’émission pour revenir sur la remarque qu’elle avait essuyée après son retard de six minutes à l’Assemblée nationale en décembre 2020. “Tout parent qui a son enfant qui a de la fièvre prend six minutes pour prendre la température, prendre un rendez-vous chez le médecin, faire le test Covid, etc.”, énumère Marlène Schiappa, qui voit un “manque d’empathie terrible” dans les reproches qui lui ont été faits.

À voir également sur Le HuffPost: Marlène Schiappa rappelée à l’ordre à l’Assemblée pour un retard de “6 minutes”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles