Marlène Schiappa a changé d'avis sur les sondages depuis qu'ils sont mauvais

Nabil Touati

POLITIQUE - Marlène Schiappa a subitement changé d’avis. Engagée dans la campagne des municipales à Paris, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre femmes et hommes mettait encore fin 2019 en avant des sondages pour vanter les mérites de la candidature de Benjamin Griveaux. Mais depuis la publication d’intentions de vote montrant un sérieux décrochage du candidat officiel de LREM dans la course à la mairie de Paris, la ministre accorde nettement moins de crédit aux sondages, comme le montre notre vidéo en tête d’article.

“Benjamin Griveaux est de plus en plus solide. Et d’ailleurs, la dernière étude nous montre véritablement que le travail de fond mené par Benjamin Griveaux et son équipe paye puisqu’il monte dans les sondages très fortement”, se félicitait le 17 novembre sur LCI celle qui est elle-même candidate dans le 14e arrondissement.

Mais invitée à commenter ce lundi 20 janvier le mauvais score de Benjamin Griveaux (15%), distancé à présent par Rachida Dati (19%) et la maire sortante Anne Hidalgo (25%) dans un nouveau sondage publié la veille dans Le JDD, Marlène Schiappa a récité des éléments de langage, sur RTL puis BFMTV, exprimant sa méfiance. “Je regarde avec distance ce sondage”, a-t-elle répété. Et d’insister sur la complexité d’un scrutin parisien difficilement mesurable par les sondeurs “puisqu’une élection à Paris est une élection qui se fait arrondissement par arrondissement. Donc, on ne peut pas dire ‘voilà la dynamique qui va vers Rachida Dati’, alors qu’on ne se sait pas comment elle est repartie dans les arrondissements”, a tenté de se rassurer la secrétaire d’État.

Tout en doutant sur BFMTV de la dynamique de la campagne de Rachida Dati mesurée par ce dernier sondage, Marlène Schiappa a pointé sur RTL une “dynamique favorable” à Benjamin Griveaux dans les sondages parus depuis mars 2019. N’étant décidément pas à un paradoxe près, elle a également souligné que Cédric Villani n’est, selon le dernier sondage, “pas en situation de se...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post