Marlène (Mariés au premier regard) : Son fils Sandro "inanimé" à la naissance, elle raconte sa grosse frayeur (EXCLU)

Le 31 mai 2022 est une date qui restera à jamais gravée dans la mémoire de Marlène. Ce jour-là, la candidate de Mariés au premier regard 2019 (M6) et son conjoint Sébastien Serrano ont accueilli leur premier enfant ensemble. Un petit garçon qui répond au doux prénom de Sandro. A l'occasion d'une interview pour Purepeople, la belle brune a accepté de se confier sur son accouchement lors duquel elle a eu une grosse frayeur.

Comment vous sentez-vous ?

Ca va, on est rentrés à la maison vendredi. Ca se passe plutôt bien, on prend chacun nos marques. Et comme on a un bébé qui est assez facile c'est plutôt cool. On profite ! Ca fait du bien d'être rentrés parce que même si on a été chouchoutés à la maternité, on a envie de prendre ses repères à la maison et de lui montrer où il va vivre.

Comment s'est passé votre accouchement ?

J'ai été déclenchée pour des raisons médicales à 6h et j'ai accouché le lendemain à 10h, ça a été assez long. Ma chance c'est que je n'ai eu que des contractions le soir, devant Mariés au premier regard d'ailleurs. Comme quoi, tout est lié. On a été pris en charge par une super équipe. Après j'ai eu la péridurale et j'ai accouché le lendemain car je n'arrivais pas à dilater assez rapidement. Et quand j'ai accouché, ça s'est bien passé. Mais Sandro avait avalé du liquide amniotique, du coup on s'est fait une grosse frayeur parce que quand...

Lire la suite


À lire aussi

Laure et Matthieu (Mariés au premier regard) : Grosse frayeur pour leur fille Lya, direction les urgences
Cécile (Mariés au premier regard 2021) : Sa fille Anissa victime d'un malaise, grosse frayeur
Emma (Mariés au premier regard) suivie par un homme : elle raconte sa frayeur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles