Marlène (Mariés au premier regard) : Nouvelle vie avec bébé, mariage... elle se confie (EXCLU)

Le 31 mai 2022, Marlène est devenue maman d'un petit garçon prénommé Sandro. Après s'être confiée sur son accouchement, la candidate de Mariés au premier regard 2019 (M6) fait quelques confidences sur sa nouvelle vie à Purepeople.

Vous avez révélé que Sébastien et vous aviez appelé votre fils Sandro. Comment ce prénom s'est-il imposé à vous ?

On ne sait plus (rires). Avec Seb, on n'était pas du tout d'accord sur les prénoms. J'aime bien ceux qui sont un peu nouveaux et lui ceux qui sont un peu anciens. On ne savait plus quoi faire. J'ai pris toutes les applications de prénoms et le dictionnaire des prénoms aussi. J'ai ensuite noté sur une application les prénoms qui nous plaisaient à tous les deux. On aimait bien Gabriel, mais on trouvait que c'était trop courant, Liam et Sandro. Mais je ne me rappelle plus où est-ce qu'on a vu ce prénom. Sandro on aimait bien parce que ça faisait méditerranéen et on a des origines méditerranéennes tous les deux. On a regardé l'origine du prénom et j'ai bien aimé sa signification aussi. En plus Sandro Serrano, ça faisait beau, donc on est partis sur ce prénom-là. Nous nous sommes décidés deux ou trois mois avant la fin de la grossesse.

Comptez-vous dévoiler un jour le visage de votre fils ?

Pour l'instant, on ne veut pas le montrer. On trouve qu'il est encore trop petit. Mais on n'est pas fermé sur le sujet. Je pense qu'on verra en...

Lire la suite


À lire aussi

Charlène (Mariés au premier regard) : Nouvelle vie, don de clairvoyance... elle se confie (EXCLU)
Cécile (Mariés au premier regard) distante avec Alain après le mariage : elle s'explique (EXCLU)
Charline et Vivien (Mariés au premier regard) parents : Accouchement, fatigue, vie à trois... ils se confient (EXCLU)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles