Marlène Jobert inquiète pour sa fille Eva Green : "J'ai très peur pour sa santé"

·1 min de lecture

Comme de nombreux Français, Marlène Jobert est très inquiète face à la pandémie de coronavirus. Si la comédienne fait preuve de "grande prudence", elle vit cette période particulière entre "colère" et "angoisse". Dans les colonnes du Parisien, ce mardi 16 février, l'actrice a révélé avoir perdu des êtres chers. Mais c'est surtout pour sa fille Eva Green, 40 ans, qu'elle se fait du souci. Confinée à Londres puis chez sa mère, Eva Green a repris le chemin des tournages il y a quelques semaines au grand désarroi de sa mère. "Elle vient de repartir tourner en Irlande et cela m'inquiète", a-t-elle confié.

Avant qu'elle ne devienne une célèbre comédienne, Marlène Jobert avait tenté de la dissuader de poursuivre cette voie. Mais Eva Green a décidé d'écouter son instinct : "Elle était déterminée, et elle a eu beaucoup de chance. Elle est de plus incroyablement travailleuse et perfectionniste, parfois même trop ! Je suis bluffée par son oreille et par le fait qu'elle tourne en anglais et sans accent", a-t-elle expliqué. Consciente de la difficulté du métier d'acteur, Marlène Joubert voulait simplement la mettre en garde. "C'est un métier extrêmement difficile pour les gens sensibles et il ne rend pas toujours si heureux que cela."

Très fière de sa fille, l'actrice de 80 ans ne tarit pas d'éloges à son sujet : "Pour un metteur en scène, ma fille est un vrai cadeau. Elle s'implique totalement et n'hésite pas à faire des propositions", a-t-elle révélé. Mais en ce moment, Marlène Jobert n'arrive (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "Vous vous arrangez pour avoir toujours raison" : Martin Blachier pris à partie par l'avocat de Didier Raoult
VIDEO - Nagui : son clin d'oeil à sa belle-mère, la mère de Mélanie Page
VIDÉO - Cyril Féraud grimé en Johnny Depp : sa bluffante transformation
Le saviez-vous ? Marlène Schiappa et son mari Cédric Bruguière se sont déjà séparés
"La santé peut jouer des tours" : Jean-Pierre Pernaut ne regrette pas d'avoir décroché