Mark Zuckerberg assigné en justice dans le cadre du scandale Cambridge Analytica

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
U.S. House of Representatives Energy and Commerce Committee/HANDOUT VIA REUTERS
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le fondateur de Facebook est à nouveau poursuivi par la justice américaine pour avoir “participé à la prise de décision qui a conduit à la violation de données par Cambridge Analytica”, rapporte The Wall Street Journal.

Lundi, le procureur de Washington a intenté une action en justice contre Mark Zuckerberg, revenant sur une plainte déposée en 2018 contre Facebook. Karl Racine “réitère son accusation selon laquelle Mark Zuckerberg aurait personnellement contribué au manque de rigueur de la surveillance des données des utilisateurs par Facebook” qui a permis à la société Cambridge Analytica, aujourd’hui dissoute, de récupérer et d’exploiter les données de 87 millions d’Américains, rappelle le quotidien.

L’affaire Cambridge Analytica, révélée en 2018, est “l’un des plus grands scandales de l’histoire de Facebook”, souligne la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Mais cette plainte est “l’une des premières tentatives visant à rendre Mark Zuckerberg personnellement responsable d’éventuels manquements de son entreprise”, note le quotidien allemand.

“De nombreuses preuves”

Cette nouvelle accusation sera-t-elle la bonne ? En mars 2022, “la Cour supérieure du district de Columbia – juridiction de la capitale fédérale, Washington – avait refusé à l’accusation de faire citer Mark Zuckerberg comme témoin dans la procédure initiée en 2018 contre Facebook”, rappelle Le Temps.

Sur Twitter, le procureur revendique une enquête apportant “de nombreuses preuves que Zuckerberg était personnellement impliqué dans les défaillances qui ont conduit à l’affaire Cambridge Analytica”, rapporte le quotidien suisse.

Karl Racine ajoute :

“Cette action en justice n’est pas seulement justifiée, elle est aussi nécessaire. Elle envoie un message selon lequel les dirigeants d’entreprise […] doivent être tenus responsables de leurs actions.”

Les millions de données personnelles collectées par l’entreprise britannique Cambridge Analytica ont nourri un programme “utilisé pour orienter le vote d’électeurs américains en faveur de Donald Trump durant la campagne présidentielle américaine de 2016”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles