Mariya Gabriel : "Sans gouvernement bulgare stable, pas d’avancée sur la vaccination et la relance"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Mariya Gabriel
    Femme politique bulgare

Alors que le variant Omicron sévit toujours dans l’UE, fragilisant encore plus les secteurs de l'éducation et de la culture, nous recevons la commissaire européenne Mariya Gabriel, en charge de ces dossiers. Dans ce contexte, elle se montre optimiste quant aux priorités de la présidence française du Conseil de l’UE en matière de culture et assure que l'éducation n’est pas oubliée, par le biais du programme Erasmus+. Elle revient également sur la situation sanitaire et politique dans son pays, la Bulgarie.

Présidence du Parlement européen

“Nous avons perdu un leader européen, un défenseur de la démocratie, un homme qui défendait les valeurs européennes par ses actes et pas seulement par ses paroles. Et en ce qui me concerne, nous avons perdu un grand ami de la culture européenne”. C’est en ces termes que Mariya Gabriel rend hommage au président du Parlement européen David Sassoli, décédé le 11 janvier alors que son mandat allait se terminer.

Le nouveau président du Parlement sera élu le 18 janvier, et c’est la Maltaise Roberta Metsola, controversée pour ses prises de position contre l’avortement, qui semble être la mieux placée pour prendre la suite. Mariya Gabriel salue pour sa part “une femme qui défend les droits des femmes” et se réjouit que, si elle est élue “pour la troisième fois seulement dans l’histoire du Parlement européen, une femme sera à la tête de cette institution”.

L’UE au secours de la culture et de l’éducation

Pour donner votre avis sur les politiques en faveur de l'éducation dans l'Union européenne, rendez-vous sur la plateforme de la Conférence sur l'avenir de l'Europe.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles