Marioupol contrôlée par les Russes, aide américaine: le récit de ce 57e jour de guerre en Ukraine

·3 min de lecture
Un blindé ukrainien près de la ligne de front dans le district d'Izioum en Ukraine, le 18 avril 2022
 - Anatolii Stepanov © 2019 AFP
Un blindé ukrainien près de la ligne de front dans le district d'Izioum en Ukraine, le 18 avril 2022 - Anatolii Stepanov © 2019 AFP

876450610001_6304636380001

Le début de la fin pour Marioupol. La ville-martyre du conflit qui oppose la Russie à l'Ukraine depuis bientôt deux mois est aujourd'hui aux mains de Moscou à en croire Vladimir Poutine. Près de Kiev, les autorités ukrainiennes continuent de dénombrer les victimes civiles. Retour sur ce 57e jour de guerre en Europe.

• Poutine annonce la "libération" de Marioupol

Le président russe Vladimir Poutine a jugé que ses forces avaient avec "succès" pris le contrôle de la ville ukrainienne de Marioupol, port stratégique de la mer d'Azov, ordonnant d'assiéger les derniers combattants ukrainiens plutôt que de donner l'assaut sur le site industriel Azovstal, où ils sont retranchés. Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky, en plus de quelque 2000 militaires ukrainiens, "environ un millier de civils, femmes et enfants" et "des centaines de blessés" sont aussi réfugiés dans cette usine.

Trois bus d'évacuation de civils partis du port de Marioupol, quasi-totalement sous contrôle russe, sont arrivés jeudi à Zaporijjia, grande ville du sud-est de l'Ukraine.

• Des corps de civils découverts à Borodyanka

Neuf corps de civils ont été retrouvés à Borodyanka, certains avec des "signes de torture", a annoncé la police de la capitale ukrainienne dans la nuit de mercredi à jeudi.

"Ces personnes ont été tuées par les occupants (russes) et certaines des victimes présentent des signes de torture", a accusé sur Facebook le chef de la police locale, Andriï Nebytov. Borodianka a été, selon Kiev, le théâtre de "massacres de civils" durant le mois de mars, lorsque les forces russes occupaient la ville.

La vice-Première ministre ukrainienne Olga Stefanichyna a par ailleurs indiqué à l'Agence France-Presse que plus de 1000 corps de civils se trouvaient actuellement dans les morgues de la région de Kiev.

• Biden affirme que Poutine "ne réussira jamais" à occuper l'Ukraine

Le président américain Joe Biden a jugé "contestable" que la Russie ait pris le contrôle de la ville, estimant qu'il "n'y a encore aucune preuve que Marioupol soit complètement perdue". Joe Biden a également affirmé que Vladimir Poutine "ne réussira jamais" à occuper l'Ukraine et annoncé une nouvelle aide militaire de 800 millions de dollars pour l'Ukraine.

Cette enveloppe comprend "des armes d'artillerie lourde, des dizaines d'obusiers, 144.000 munitions ainsi que des drones", a-t-il détaillé. Afin de continuer à fournir une assistance militaire à l'Ukraine, Joe Biden a indiqué qu'il allait demander des fonds supplémentaires au Congrès.

Les États-Unis ont également l'intention d'apporter une aide économique supplémentaire de 500 millions de dollars pour maintenir le fonctionnement du gouvernement ukrainien.

• La Russie sanctionne 29 Américains dont Mark Zuckerberg et Kamala Harris

La Russie a interdit l'entrée sur son territoire à 29 responsables politiques, personnalités médiatiques et hommes d'affaires américains en représailles aux sanctions prises par Washington contre Moscou pour son offensive contre l'Ukraine. Parmi les personnes visées par cette mesure figurent notamment le dirigeant du géant du web Meta, Mark Zuckerberg, et la vice-présidente américaine, Kamala Harris.

En outre, 61 personnalités canadiennes, pour la plupart des responsables gouvernementaux ou militaires, sont également visées par cette mesure et ce, "pour une durée indéterminée".

• Macron appelle Poutine à se montrer "responsable"

Le président français Emmanuel Macron a appelé son homologue russe Vladimir Poutine à se montrer "responsable" après ses récentes déclarations sur l'invasion de l'Ukraine mais aussi l'essai d'un nouveau missile intercontinental.

"Sur les dernières heures et les déclarations et les tests russes, j'appelle la Russie et le président Poutine en tant que puissance dotée (de l'arme nucléaire, ndlr) et membre permanent du Conseil de sécurité, à rester une puissance responsable et à ne céder à aucune forme de provocation", a déclaré le chef d'État français.

Dans le même temps, le ministère des Affaires étrangères a annoncé que la France avait envoyé "plus de 28 tonnes de matériel médical" à destination de l'Ukraine.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles