Marion Maréchal et Jordan Bardella "censurés"? Facebook répond

Youen Tanguy
·2 min de lecture
Le député européen RN Jordan Bardella et la directrice de l'ISSEP Marion Maréchal (Photo: Montage photo/AFP)
Le député européen RN Jordan Bardella et la directrice de l'ISSEP Marion Maréchal (Photo: Montage photo/AFP)

CENSURE - La polémique enfle. Le numéro 2 du Rassemblement national Jordan Bardella et l’ex-députée RN Marion Maréchal ont dénoncé dimanche 21 février une “censure” de Facebook. Le réseau social a, selon eux, menacé de “dépublier” leurs pages après des messages de soutien au mouvement d’extrême droite Génération identitaire, menacé de dissolution par le gouvernement.

“Facebook s’arroge le droit de supprimer mes publications défendant la liberté d’expression et dénonçant la dérive liberticide du gouvernement! Jusqu’à la censure pure et simple de ma page sans recours possible?”, a interrogé le vice-président du RN sur Twitter.

“Suite à mon message de soutien à Génération identitaire, Facebook a bloqué ma page, je ne peux plus publier. Les GAFAM sont dans une démarche de censure idéologique et politique en dehors de tout cadre judiciaire”, a de son côté affirmé Marion Maréchal, également sur Twitter.

Tous deux ont reçu de Facebook le même message d’avertissement, dont ils ont posté une capture d’écran sur leurs comptes Twitter: “Votre page est sur le point d’être dépubliée” en raison “d’infractions répétées aux standards de la communauté”.

“Nous supprimons ce contenu lorsque nous l’identifions”

Sollicité par Le HuffPost, Facebook France nous a répondu ce lundi 22 février. “Nous ne tolérons pas le contenu publié pour soutenir ou faire la promotion d’organisations qui propagent la haine ou attaquent les autres sur la base de leur race, religion, ethnicité...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.