Pour Marion Maréchal, Eric Zemmour est "un homme intéressant pour le débat politique"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Marion Maréchal, le 23 septembre 2021, à Budapest.  - BFMTV
Marion Maréchal, le 23 septembre 2021, à Budapest. - BFMTV

Souveraineté et "valeurs familiales". Un colloque sur la démographie devenu un rendez-vous de la droite identitaire se tient ce jeudi à Budapest autour du Premier ministre hongrois Vitkor Orban.

Un rendez-vous auquel participe l'ancienne députée du Front national (l'ex-RN) Marion Maréchal, qui a elle-même prononcé un discours, à la veille de l'intervention vendredi, sur place, d'Eric Zemmour, candidat potentiel à la présidentielle de 2022.

"Il va faire du bien"

En marge de son intervention à la tribune, Marion Maréchal a confié à BFMTV "apprécier" Eric Zemmour, qui débattra ce jeudi soir sur notre antenne avec le candidat de la France insoumise à l'élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon.

"Je l’apprécie, ce n’est un secret pour personne, je le connais bien, je le fréquente. Je serai ravie de le voir demain quand il sera là", nous a confié Marion Maréchal au sujet du polémiste.

"C’est un homme intéressant pour le débat politique. Je pense qu'il va forcer le débat présidentiel à se faire aussi sur des sujets comme l’identité, l’immigration, la culture, sinon on aurait probablement ronronné autour du Covid jusqu’en avril prochain. Il va faire du bien", a-t-elle encore estimé.

Quand à connaître son avis sur une possible présence d'Eric Zemmour face à sa tante, Marine Le Pen, dans la campagne présidentielle, Marion Maréchal répond: "C'est une situation délicate pour moi car je ne veux pas interférer ou nuire à la candidature de Marine Le Pen. Ce n’est pas mon objectif dans la vie, donc je me suis engagée à ne pas commenter les propos des uns et des autres, mais je partage des points de vue des deux".

"La campagne n’a pas commencé mais tout peut arriver dans une campagne présidentielle. Tous les scénarios toujours annoncés peuvent être remis en cause, je ne m’aventurerai pas à dire que le résultat du 2ème tour est déjà connu", ajoute-t-elle.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles