Marion Maréchal déplore des débats «de cour de récréation» avec le RN

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Quentin Veuillet/ABACAPRESS.COM
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Marion Maréchal déplore la nature des relations entre son parti Reconquête! et le RN.

Marion Maréchal , vice-présidente du parti d'extrême droite Reconquête! d'Eric Zemmour, a déploré mardi que sa formation et le RN se retrouvent "à débattre dans une cour de récréation au lieu de regarder l'enjeu essentiel" qui est, selon elle, une alliance pour les législatives. L'ancienne députée FN (devenu RN), qui fait face à des "contingences personnelles" (elle est enceinte de plusieurs mois), a également annoncé sur RTL qu'elle prendrait "dans la semaine à venir" la décision de se présenter ou pas aux législatives à Carpentras (Vaucluse).

Interrogée sur les relations tendues entre les deux partis, elle a répondu que "si on commence à faire l'archéologie des petites phrases blessantes et excessives pendant la campagne, on ne va pas s'en sortir". "On se retrouve en fait à débattre dans une cour de récréation au lieu de regarder l'enjeu essentiel", a-t-elle.

Une proposition de rencontre

Marion Maréchal et les autres vice-présidents de Reconquête!, l'ex-LR Guillaume Peltier et l'ex-RN Nicolas Bay, ont proposé lundi une "rencontre" avec le RN pour forger un "accord" pour les législatives des 12 et 19 juin. Mais le RN, dont la candidate Marine Le Pen, a réuni 41,5% des voix au second tour de la présidentielle, contre 7,07% pour Eric Zemmour, refuse toute alliance.

La petite-fille de Jean-Marie Le Pen a néanmoins admis qu'une "union de différents mouvements politiques" se fait généralement "en fonction du poids électoral de chacun et que naturellement le chef de file est celui qui a obtenu le plus de voix aux élections, en l'occurrence Marine Le Pen". Des responsables du RN ont reproché à Eric Zemmour de ne pas reconnaître Marine Le Pen comme "cheffe de l'opposition", tandis que l'ancien polémiste a invité dimanche le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles